LA TRUITE PELUSSINOISE

la pêche et protection du milieu aquatique AAPPMA

LE GOUJON Gabio gabio

Son nom vernaculaire provient du latin gobius-gobii devenu gobio-gobionis, cf. grec kobios. Pour certains, ce mot serait d'origine gauloise. Dans certains coins du sud de la France le goujon est encore appelé « gobi ».

Famille : cyprinidés

Taille maximale 22cm

Taille courante : 10 cm

Poids maximal : 220 gr

Répartition : toute la France

Habitats : rivières oxygénées et étangs en communication

Grégaire le goujon vit en bancs nombreux, il est répandu dans la plupart de nos rivières et de nos lacs. Ce poisson fréquente de préférence les eaux limpides, abritées ni trop froides ni trop rapides, peu profondes ou d’une profondeur moyenne. Toujours près du fond, il recherche les lots de graviers, de sable fin et même d’argile. La vase lui déplait. Le goujon aime  néanmoins les eaux troublées à la suite des pluies, des crues et même artificiellement.

LE GOUJON Gabio gabio

Description :

Corps allongé, dos arrondi, tête assez longue, massive à museau rond. Deux barbillons, un de chaque côté de l’angle de la bouche. Les yeux sont rapprochés de la ligne frontale. Les narines s’ouvrent entre l’œil et le bout du museau, la mâchoire supérieure étant plus longue que l’inférieure. La bouche, à lèvres épaisses est située en dessous de la tête comme chez tous les poissons fouisseurs à museau développé et à barbillons. 7 ou 8 dents pharyngiennes placées sur deux rangées. La nageoire anale est courte, soutenue par 2 ou 3 rayons simples et 5 ou 6 rayons rameux. La dorsal est également courte composée de 2 ou 3 rayons simples et de 7 ou 8 rayons rameux.

Coloration :

Des gris jaunâtre, brun verdâtre ou bleuâtre. Flancs plus clairs, ventre grisâtre ou blanc rosé avec des reflets argentés. Des taches et des bandes longitudinales foncées couvrent certaines parties du dos et des flancs. Les nageoires dorsale et caudale sont également marquées de petites taches foncées. La pigmentation du goujon est très variable suivant la coloration des eaux, les saisons, la période de reproduction, la température, etc…

Reproduction :

Elle a lieu en avril-mai ou tout au début de l’été. Le males est reconnaissable à ses petits boutons de noce blanchâtres. Chaque mâle féconde les œufs de plusieurs femelles. Ces œufs mesurent en moyenne 2mm de diamètre et sont de teinte bleuâtre. Ils sont déposés sur les pierres du fond ou sur les végétaux immergés, au nombre de 1 000 à 3 000 par femelle selon la taille. L’incubation a une durée variable de une à plusieurs semaines. La croissance est assez rapide et se termine vers l’âge de trois ans.

LE GOUJON Gabio gabio

Nourriture :

 Vers de vase, vers de terre, petits mollusques, larves d’insectes, frai de poisson, débris divers de végétaux, algues etc… Ce poisson prélève sa nourriture sur le fond, en fouillant le sable avec son museau. Il est donc attiré par le brassage du fond de l’eau qui découvre ou libère les animalcules qu’il recherche.

Risques sanitaires, éco toxicologie :

Parce que s'alimentant principalement au niveau du sédiment, dans une eau potentiellement polluée, le goujon fait partie des poissons reconnus comme faiblement bio accumulateurs. Pour cette raison (propension à bio concentrer les métaux lourds, certains métalloïdes ou des polluants peu biodégradables tels que les PCB, furanes ou dioxines), il peut dans certains milieux aquatiques pollués être durablement ou provisoirement interdit de pêche, de détention et de toute commercialisation.

Sa pêche :

Le goujon est mordeur toute l’année. Il fouille le sable de nos rivières et de nos canaux, voire de nos étangs. Il est toujours à la recherche des petites larves et des petits vers cachés dans les graviers. C’est un poisson fouilleur. Pour faire du goujon à la queue leu leu il faut employer le ver de vase. A défaut de ce dernier on peut essayer le petit ver de terre rouge tronçonné ou le minuscule ver de fumier.

Roi des bonnes fritures, dispensateur de réussites à la pêche au vif, le goujon rond, dodu,, bleuté comme l’eau ou jaune comme du sable, est bien le plus sympathique de nos poissons. Certains disent qu’il a une tête de vieux Gaulois ?

Source :

Wikipedia : ARS (Agence régionale de santé Nord- Pas- de- Calais

Le Larousse de la pêche

Photos :

Le goujon | Parc Zoologique de Paris parczoologiquedeparis.fr

Poisson.net

Tout ou partie des définitions proviennent des sites précités.  Elles sont reprises à but informatif. Vous pouvez retrouver ces éléments, et plus, en allant naviguer sur ces précieux informateurs

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article